samedi 1 mai 2021

Le joueur du golf


 Le joueur du golf

Apparemment Caligula II avait deux passions principales, le golf et la torture, qu'il pratiquait personnellement sur ses opposants en compagnie de son aide de camp, le truand Oufkir, à Dar El Mokri, ses amis américains et européens aimaient bien se rendre au Maroc avec leur jet pour passer des après-midi au golf royal Dar Es-Salaam. Ce " petit trou de C..", comme le surnommait le général de Gaulle, entre deux trous il gouvernait d'une main de fer et signait les condamnations des exécutions, il s'amusait à lancer ses petites balles de la même manière qu'il chassait des millions de marocains, contraints à errer aux quatre coins de la terre pour lui verser les devises dans ses banques, qui blanchissaient les trafics en tout genre du royaume. Les biens mal acquis partout dans le monde en témoignent: palais, châteaux, hôtels, villas, actions boursières, etc ...
Rien que le coup des 800 000 juifs arrachés à leur pays et vendus à 50 dollars par tête pour peupler la Palestine en 1956, a dû lui rapporter une fortune colossale, mais même mort, ses esclaves continuent à le craindre, en évoquant lamentablement " le génie " Hassan 2.
La sangsue M6, son successeur, poursuit d'ailleurs passionnément la tâche macabre de ce criminel, au point que le peuple soumis regrette les années de plomb marquées par l'horrible bagne de Tazmamart, qui a été détruit alors que Caligula II avait toujours nié son existence, d'ailleurs le Maroc désormais n'est plus rien d'autre qu'un abominable et gigantesque centre de concentration, les millions d'opprimés qui y sont enfermés ne rêvent que de traverser la mer pour fuir l'enfer sur terre. Les images insoutenables des familles de portés disparus sur les plages, qui prient la mer pour récupérer les corps de leurs enfants, dépassent les piétas des meilleurs peintres de toutes époques.
Par la fermeture de la frontière de Ceuta et Melilla, le despote cherche à faire pression sur l'Espagne afin qu'elle reconnaisse sa souveraineté sur le Sahara occidental, ainsi il n'a pas hésité à condamner toute une région déjà affaiblie par la faim, en sacrifiant le gagne pain des millions de pauvres marocains qui survivaient du commerce de contrebande, " les femmes mulets " en particulier. Les conséquences sont dramatiques, le nombre de cadavres qui jonchent la rive ne cesse d'augmenter, ce sont souvent des jeunes à la fleur de l'âge qui tentent de rejoindre le monde libre, même à la nage. Entre temps, le descendant du prophète qui s'en tape royalement, continue à dépenser la fameuse fortune par dizaines de milliards de dollars, soi disant dans l'achat d'armes, son seul sésame pour rester au pouvoir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire